Nous, l'art d'aller bien

Nous l'art d'aller bien, Reflexologie, EFT ,Hypnose, reflexologie plantaire, marianne devaux, nouméa

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

 

Sommaire

• A quoi cela sert ?
• Comment est-ce possible ?
• Pourquoi utilise-t-on le corps ?
• D’où cela vient ?
• Le plus de cette méthode ?
• Comment fait-on ?

A quoi cela sert ?

faster_EFT.jpgFaster EFT est une méthode qui s’adresse au corps et à l’esprit pour changer.
Changer quoi ? L’anxiété, le manque de confiance, les peurs, les phobies, les addictions, le ressentiment, la colère, le sentiment d’abandon ou d’injustice, les problèmes relationnels, les allergies, les douleurs, la fatigue, l’insomnie… La liste pourrait être encore beaucoup plus longue de tous les maux qui nous affligent, nous limitent, nous font souffrir.
La liste est longue des difficultés que nous subissons parce que nous ne connaissons pas d’autres façons de faire. Faster EFT est une méthode qui vous permet d’apprendre à faire autrement, elle vous permet de vous asseoir dans le siège du conducteur de votre vie et de la conduire là où vous voulez qu’elle aille. 

D’où cela vient ?

Faster EFT est un outil puissant crée par Robert G. Smith. Robert a mis sur sa chaine You tube bientôt un millier de vidéos gratuites dans lesquelles il explique, raconte et développe cet outil, qui est à la disposition de tout le monde. Son objectif est de créer un monde meilleur dans lequel les gens sont plus intelligents émotionnellement.
Faster EFT, cela veut dire en français : Transformation rapide centrée sur les émotions. Il s’agit d’une synthèse des meilleurs outils comme l’hypnose de Milton Erickson, la PNL de Richard Bandler, et l’EFT de Gary Graig. Sa méthode est née de son expérience et de sa volonté d’aller vite, d’être efficace, quel que soit le type de difficultés auquel les gens sont confrontés.  C’est exactement pour les mêmes raisons que je me suis intéressée à cette méthode, que j’ai suivi  une formation avec Robert G Smith, et que je pratique depuis avec bonheur.

▲ retour au sommaire

Comment est-ce possible ?

La clef est le changement de ce que nous portons en nous. « Nous ne sommes pas responsable de ce qui nous est arrivé, mais nous sommes responsables de ce que nous en faisons » dit Boris Cyrulnik.
Il s’agit d’aller à la rencontre de certains évènements de notre vie qui conditionnent ce que nous sommes. En fait, nous ne sommes pas déterminés pas ce que nous avons vécu mais par l’interprétation que nous en donnons, par l’histoire que nous avons fabriqué à propos de nous-mêmes. Faster EFT permet de changer cette interprétation, et de faire la paix. Guillaume.jpg
Ce changement est profond et définitif, il s’agit de changer la façon dont l’inconscient relie et reproduit les évènements du passé. Nous éliminons les émotions liées au passé, mais aussi la façon dont nous portons en nous, ces expériences du passé. Car le passé n’existe plus, la seule chose qui existe maintenant c’est ce qu’il y a dans ma tête à propos de mon passé.
Cette façon de porter telle ou telle expérience a créé en nous des habitudes, qui ont-elles-mêmes créé des croyances, sur lesquelles nous avons forgé notre identité. Ces croyances se sont renforcées au fil des années par les nombreuses preuves accumulées de leur véracité. A chaque fois que nous ressentons une émotion ou une douleur, ce ressenti donne du corps à notre croyance : « elle est vraie puisque je la ressens ». Or en fait, ce ressenti ne prouve rien, c’est juste une réaction, une habitude.  Ce qui est vrai c’est que « Les croyances sont les programmes de la conscience » explique Gregg Braden.
Tel ou tel problème peut en effet être très douloureux y compris physiquement douloureux, et il est parfois difficile d’admettre que nous l’avons parce que nous avons appris à l’avoir ! Ce n’est pas un problème, c’est une habileté ! C’est ce que nous savons faire, donc nous continuons à le faire…
Jusqu’à ce qu’on se donne l’opportunité de changer de façon de faire, et comme dit Richard Bandler « de commencer à faire quelque chose de plus intelligent avec son esprit ».

▲ retour au sommaire

Le plus de cette méthode ?

Elle permet de s’occuper efficacement des gens qui ont de grandes souffrances, qui ont vécu ce que l’on appelle des « drames ». Quelle que soit l’histoire de vie, personne n’est cassé, ni condamné à continuer à souffrir à perpétuité. D’ailleurs Robert Smith a accompagné des milliers de personnes en grande difficulté, et il nous apprend durant ces formations à faire face au « pire ».

Pourquoi utilise-t-on le corps ?

Le tapotement sur le corps permet de le mobiliser pour rester au présent. Il nous permet de court-circuiter le mental et de créer une situation de sécurité.

Comment fait-on ?

Pratiquement, on programme deux ou trois séances de 2 heures chacune.
C’est dans la grande majorité des cas suffisant pour créer de grands changements.

▲ retour au sommaire