Nous, l'art d'aller bien

Nous l'art d'aller bien, Reflexologie, EFT ,Hypnose, reflexologie plantaire, marianne devaux, nouméa

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

 
  •  
  •  
  •  
  •  

Pourquoi combattre le stress ?

De nombreuses études démontrent les conséquences néfastes du stress sur notre santé. Cela signifie qu’en plus d’être un ressenti désagréable, qui peut nuire à notre qualité de vie et à nos relations, le stress nous rend littéralement malades.

deborde.jpgEn effet, notre corps est fait pour réagir à une menace extérieure, et lorsque nous sommes attaqués, il se mobilise pour faire face ou pour fuir. C’est pour cela que le cœur accélère, que les muscles se contractent, que l’on peut transpirer, perdre les moyens de réfléchir et même parfois de parler. Il n’y a qu’une urgence : se défendre. Normalement, lorsque la menace s’éloigne, le calme et la concentration reviennent, la respiration se calme, le cœur ralentit. 

Sauf que si nous nous sentons en permanence attaqués ou menacés, le calme ne revient jamais, le stress devient chronique, le corps ne fonctionne plus correctement, et la maladie n’est plus très loin. Il est clair qu’il ne s’agit pas uniquement de dépression ou de maux d’estomac, il s’agit de toutes les maladies, comme l’hypertension, le diabète, le cancer, les problèmes cardiaques, l’arthrose, les faiblesses du système immunitaire… Ces maladies sont directement influencées et amplifiées par le stress.

D’où vient le stress ?

Les situations qui généralement créent du stress présentent toujours une ou plusieurs des caractéristiques suivantes. 

- La perte de contrôle, du genre « je ne maîtrise plus du tout la situation ». Nous sommes débordés par le temps qui file trop vite ou par quelque chose que nous ne savons pas faire.

- L’imprévisibilité, du genre « je ne sais pas ce qui va m’arriver ». Nous ne savons pas ce qu’on attend de nous, ou alors nous devons faire face à quelque chose qui n’était pas du tout prévu. 

- La perception d’une critique, du genre « il pense que je n’en suis pas capable » ou « il espère que je vais me tromper »

Ces éléments peuvent se cumuler bien sûr pour rendre les choses encore pires, comme dans ces moments terribles où tout vous lâche, et que vous ne savez pas comment vous allez vous en sortir.

Pourquoi est-on stressé ?

Face à ces situations imprévues, nouvelles ou difficiles, certaines personnes vont être stressées, d’autres pas. Le niveau de stress est différent d’une personne à une autre.

Bien sûr la violence physique génère beaucoup de stress, et certains professionnels peuvent être confrontés à cette violence, mais ce n’est pas supposé être une situation courante sur son lieu de travail. Dans ces cas extrêmes de stress professionnels, face à un accident ou une bagarre, les réactions seront quand même différentes selon les individus, et donc les séquelles émotionnelles ou psychologiques seront différentes.

Les situations de stress plus courantes sont, en apparence, moins graves. Prenons l’exemple d’un patron qui se met en colère ou d’un supérieur qui fait une remarque désobligeante, certains salariés peuvent être vraiment touchés, ruminer toute la journée, raconter la scène à leur conjoint ou leurs amis, voire en perdre le sommeil ; alors que d’autres ne se sentiront pas du tout concernés. L’évènement extérieur est le même pour tous, les réactions sont personnelles. 

Ainsi, nous ne sommes pas tous dans le même état à l’idée de présenter oralement un projet, un rapport, devant un groupe de personnes, même s’il s’agit d’un sujet simple que nous connaissons bien. Certains seront terrifiés, d’autres légèrement anxieux, d’autres encore tranquilles ou fiers. Là encore c’est la réaction interne qui change.  

stress.jpg

Le stress c’est donc la réaction intérieure et personnelle occasionnée par quelque chose qui vient de l’extérieur. La réaction peut se produire au moment où l’événement survient ; elle peut aussi se produire lorsque nous anticipons l’évènement, du genre « là, je commence à stresser à l’idée de…. » ; elle peut enfin se produire lorsque nous revivons le moment stressant en le racontant ou en nous faisant des reproches. Il y a mille et une façons d’entretenir le stress. 




Que peut-on faire ?

La bonne nouvelle c’est que le stress étant une réaction intérieure, nous pouvons y faire quelque chose. Nous pouvons apprendre à réagir autrement, et il existe pour cela plusieurs méthodes efficaces. 

Pour commencer la meilleure façon de gérer son stress est de ne pas en avoir ! Lapalissade qui implique de changer sa façon de penser et sa façon de vivre les évènements. 

A force d’entendre en permanence parler de stress, d’époque stressante, de société stressante, la plupart d’entre nous se sentent un peu obligés d’en avoir, sinon ils risquent de paraître inconscients ou rêveurs, n’est-ce pas ? De même, un travail qui ne serait pas stressant, serait-ce encore un travail ? Enfin, le stress peut parfois servir de prétexte, pour pouvoir dire à son conjoint : « je fais un métier stressant alors j’ai le droit de me détendre quand je rentre chez moi » ou pour pouvoir dire à ses enfants « j’ai eu une journée stressante, laissez-moi tranquille ».

Décider de ne pas se faire avoir et manipuler par le stress ambiant ou par le stress des autres est un bon début 

La suite consiste à apprendre à apprivoiser ce stress. Le mot « stress » est un tiroir fourre-tout qui peut avoir de très nombreuses significations. Il est donc utile de s’arrêter un instant sur soi-même pour savoir de quoi est faite cette réaction : a-t-on peur d’être ridicule, de ne pas être à la hauteur, ou encore de décevoir ? Est-on juste fatigué ? Est-on juste excité par une circonstance particulière que l’on va vivre intensément ? Manque-t-on de confiance ou d’assurance pour dire ce que l’on pense ? Fait-on un métier qui ne nous plait pas et ne nous correspond pas du tout ? La liste des questions est longue, les réponses sont propres à chacun. 


gestion_du_stress.jpg

Le stress permanent vous indique simplement qu’il y a quelque chose à changer. Quelque chose à changer pour arrêter de vivre stressé, et quelque chose à faire pour évacuer tout le stress accumulé, gardé à l’intérieur parfois pendant des années.

Il restera néanmoins des cas où vous vous sentirez fragile face une situation déstabilisante, c’est normal ! Alors respirez profondément et faites-vous confiance : vous avez toutes les ressources pour faire face à cette situation, et plus vous serez calme, plus cela sera évident.