Nous, l'art d'aller bien

Nous l'art d'aller bien, Reflexologie, EFT ,Hypnose, reflexologie plantaire, marianne devaux, nouméa

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

 
  •  
  •  
  •  
  •  

Bandler en séance

Richard Bandler est, avec John Grinder, le co-créateur de la PNL, qui veut dire Programmation Neuro Linguistique. Au-delà de l’appellation de cette méthode, surtout lorsqu’on sait dans quelles conditions il l’a baptisée, ce qui compte, c’est son utilité.

La PNL c’est pour moi l’école du cerveau, enfin plutôt l’école de l’esprit.

Les questions de l’enseignant sont :

-        A quoi utilisez-vous votre esprit ?

-        Est-ce agréable ou désagréable ?

-      Est-ce une bonne stratégie ou pas pour atteindre votre objectif ? Si oui, cette aptitude doit être gardée, voire amplifiée. Si non, cette attitude peut être changée.

« Jamais rien ne vous arrive, vous faites seulement des choses avec votre esprit.»

Ce qui est une bonne nouvelle, car cela signifie que le pouvoir de faire autrement vous appartient. 

Richard Bandler est un des plus grands thérapeutes vivants. Il crée, pratique et enseigne. C’est un leader, une figure, une personnalité hors du commun. 

Il a appris principalement auprès de Virginia Satir, mère de la systémie familiale, et de Milton Erickson, père de l’hypnose moderne.  C’est donc leur enfant, naturel et légitime !

Ce qu’il n’a pas appris d’eux, il l’a lui-même créé. Il a une façon personnelle de penser les comportements humains, et par conséquent, une façon d’aider les gens à en changer, à la fois nouvelle et efficace.

Richard Bandler s’intéresse à la forme, à la façon de faire, très concrètement à ce qu’une personne effectue pour « avoir » un problème. Il lui demande toujours de lui expliquer précisément ce qu’elle fait, ce qui se passe en elle. Puis il répète, il essaye de faire pareil… Il amène la personne à percevoir qu’il s’agit toujours d’un comportement, d’une action, qui peut être copiée, donc qui peut aussi être changée. Cela s’applique à tous les problèmes qu’un être humain peut avoir.

Il cherche donc à comprendre quel est son problème, très concrètement. Il reformule jusqu’à comprendre parfaitement ce que cette personne fait, dans son esprit : ce qu’elle se dit, ce qu’elle voit, ce qu’elle ressent, ce qu’elle entend… Si cette personne a un problème, c’est qu’elle a développé la capacité de l’avoir, une certaine habilité à créer cela.

« La question n’est pas qui vous êtes, la question est qu’est ce vous faites, dans votre esprit. Et quand vous faites cela, vous devenez telle personne. »

Prenons l’exemple d’une personne souffrant d’une phobie des araignées. C’est parce qu’elle fait certaines choses qu’elle est phobique. Ce n’est pas l’araignée qui fait peur, c’est l’idée de l’araignée. C’est l’image, le film que la personne crée dans sa tête au sujet de l’araignée, en imaginant celle-ci beaucoup plus grosse qu’elle n’est vraiment, en anticipant qu’elle va monter sur sa jambe, parcourir son bras, ramper sur son visage, s’accrocher à ses cheveux… On comprend que cela fasse vraiment peur, et que les propos raisonnables n’ont absolument aucun effet calmant.

" La pire chose qui puisse vous arriver est une pensée !"

D’ailleurs Richard Bandler explique que dans ces cas-là, on ne pense pas mais on se souvient. On recrée toujours le même scénario, celui qui fait peur, on s’en souvient très fidèlement et efficacement. A tel point qu’on est capable de le recréer même en l’absence de l’araignée, ou de n’importe quel autre objet de phobie, rien qu’en imaginant sa présence. 

Une image a cette puissance car on croit qu’elle est vraie.

Puis, Richard Bandler amène cette personne à changer cette représentation, à la remplacer par quelque chose de plus intelligent et utile.

La PNL est l’ensemble des techniques qu’il utilise pour produire ce changement. Que fait-il ? 

-        Il joue avec les représentations pour induire de la fluidité.

-        Il joue avec les mots pour introduire de la confusion.

-        Il joue avec la transe hypnotique pour faciliter l’apprentissage.

-        Il joue avec la motivation pour créer une attirance plus grande que l’ancienne peur.

-        Il joue avec l’objet de la peur jusqu’à ce qu’elle devienne ridicule…

 Il joue vraiment, c’est-à-dire, qu’il plaisante, qu’il fait des blagues, se moque, s’interrompt, raconte des histoires, chatouille, se marre, bref prend du plaisir ce qui est pour lui la meilleure façon d’être totalement présent dans ce qu’il fait.

S’il tourne un comportement en dérision, cela ne l’empêche pas de manifester un grand respect pour la personne elle-même. La PNL n’est pas qu’un ensemble de techniques, c’est aussi une attitude.

« Se sentir totalement en vie est plus important que les peurs qui vous stoppent. Vous avez laissé cette peur, ce sentiment prendre le contrôle et vous empêcher de faire des choses, d’avoir de la joie. Vous pouvez apprendre à faire quelque chose de plus intelligent. »

Je suis maitre-praticienne de PNL depuis 6 ans, puisque l’hypnose thérapeutique moderne et la PNL vont de pair.

J’ai eu la belle opportunité de passer récemment 7 jours avec Richard Bandler, de le voir travailler, d’assister à ses démonstrations pendant 4 ou 5 heures chaque jour, de le modéliser, d’enregistrer au mieux sa façon à lui d’induire le changement. C’est une chance, un privilège et une expérience enrichissante.

J’ai de la gratitude pour cela.